Aller au contenu

Différence avec l’ostéopathie/ la chiropraxie

L’étiopathie diffère de l’ostéopathie et de la chiropraxie en deux gros points : sa méthode de raisonnement et son champ thérapeutique. Mais il est difficile d’établir un argumentaire pertinent et dissociable puisqu’il n’existe pas une définition de l’ostéopathie mais des ostéopathies. De ce fait, nous parlerons de ce qu’est et n’est pas l’étiopathie, libre à chacun de faire des analogies…

Le raisonnement étiopathique se base sur les faits cliniques (les symptômes) présentés par le patient. Le diagnostic s’établit à la suite d’une interaction entre le patient et le praticien (analyse des symptômes) et non par l’interprétation palpatoire que réalise le praticien sur le patient (niveau de subjectivité très élevé).

La conception étiopathique de la pathologie se base sur la logique, la systémique, la cybernétique ainsi que sur les faits médicaux, et non sur des conceptions posturales, énergétiques ou de symétrie du corps humain.

L’étiopathie répond à un problème exposé par le patient, elle se veut curative et précise. Ce n’est pas une thérapie préventive et de bien être (au sens non curatif).

Par leur raisonnement, les étiopathes ont une pratique uniforme, ce qui ne peut être le cas lorsque les modalités de diagnostic sont de l’ordre du ressenti (sensation subjective, propre à chacun) ou qu’il existe différents courants au sein d’une même pratique.

Le champ thérapeutique de l’étiopathe est diverse, il englobe l’ensemble des systèmes du corps humain à partir du moment où l’atteinte n’est pas définitive et sans possibilité de restauration. La chiropraxie ne traite que les affections locomotrices (colonne vertébrale et membres), l’ostéopathie traite principalement les affections du squelette.

Facebook
Instagram
Prendre rendez-vous