Aller au contenu

L’étiopathie contre les petits maux de la ménopause

Bouffées de chaleur, troubles du sommeil, douleurs articulaires, fatigue… À la fois physiques et psychologiques, ces désagréments bénins peuvent vite devenir gênants !

Comprendre la ménopause

La ménopause est l’absence de règles depuis plus d’un an. Elle survient en moyenne chez les femmes de 45 à 55 ans.

En physiologie, elle passe quasiment inaperçue : seul l’irrégularité des cycles l’annonce. C’est un bouleversement modifiant l’équilibre de l’organisme en profondeur.

Chaque femme naît avec un nombre total d’ovocytes. La majorité dégénère pour atteindre un nombre de moins de 500 000 à la puberté dont seulement 400 à 500 environ atteindront l’ovulation pendant la période reproductive.

L’arrêt des cycles menstruels à la ménopause est provoqué par l’épuisement du stock d’ovocytes et l’interruption de la sécrétion des hormones, les œstrogènes et la progestérone, puisqu’elles sont produites par les ovaires.

En dehors d’un processus naturel, une ménopause peut également être causée par une chimiothérapie lors de traitements du cancer, ou bien à cause de l’ablation des ovaires (ménopause artificielle) ou par une maladie auto-immune provoquant une réaction du système immunitaire entraînant la production d’auto anticorps qui peuvent altérer les ovaires.

On distingue 2 périodes: pré ménopause et ménopause.

 

Pré ménopause

La ménopause est souvent précédée par la préménopause ou « périménopause », période pendant laquelle les activités ovariennes sont ralenties et les hormones féminines diminuent. Les cycles menstruels sont alors irréguliers, d’abord raccourcis puis allongés avec des règles de plus en plus espacées.

Elle dure environ 2 ans avant l’interruption définitive des règles.

Ménopause

La période qui s’étend de la dernière menstruation à l’arrêt total du fonctionnement ovarien, lorsque le capital folliculaire est complètement épuisé, dure 4 à 6 ans (contient donc 1/2 ans de pré- ménopause puis les autres années sont la phase de ménopause. À l’épuisement du stock on est en post-ménopause).

Les symptômes de la ménopause

La ménopause entraînant des modifications hormonales, elle peut exacerber ou révéler des pathologies sous-jacentes ou antérieurs.

  • Bouffées de chaleur
  • Jambes lourdes
  • Troubles digestifs (ballonné, constipation)
  • Sensation de ventre gonflé, augmentation du périmètre abdominal
  • Insomnie, coup de fatigue, anxiété
  • Maux de tête
  • Sécheresse vaginal, perte de libido, cystites chroniques
  • Tensions mammaires

Je suis ménopausée, l’étiopathie peut-elle m’aider ?

En étiopathie, nous considérons la ménopause comme un phénomène naturel. Cela veut dire que cette dernière ne doit normalement pas entraîner de conséquences majeurs et de phénomènes limitant votre quotidien, mais simplement quelques changements.

Si vous avez des symptômes qui vous gênent dans la vie de tous les jours, c’est à ce moment là qu’il est intéressant de consulter un étiopathe.

Ce dernier va chercher à diminuer ces symptômes qui handicapent votre quotidien. Le plus souvent, un travail sur votre système circulatoire gynécologique permettra l’arrêt des bouffées de chaleur, des jambes lourdes, des ballonnements,…

Mais l’étiopathe pourra également travailler sur  d’autres systèmes en fonction de la cause de ces symptômes.

À très vite et prenez soin de vous !

Votre étiopathe, Clémence Albert

2 commentaires sur “L’étiopathie contre les petits maux de la ménopause”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Instagram
Prendre rendez-vous