Aller au contenu

Troubles de la fertilité et étiopathie

troubles de la fertilité et étiopathie

Vous avez tout essayé pour tomber enceinte, mais toujours pas de grossesse en vue ?Des problèmes de fertilité de votre côté ou chez votre conjoint ne se résolvent pas ?

Sachez que l’infertilité peut souvent avoir une cause mécanique qui n’est pas détectée par les examens classiques.

L’étiopathie via son raisonnement va cibler le ou les organes déficients et, via un traitement manuel, relancer leur fonctionnement.

Bien comprendre l’infertilité

Il faut bien dissocier le terme de stérilité de celui d’infertilité. Dans le premier cas il s’agit d’une impossibilité totale, et généralement médicale, de pouvoir procréer. Le second traduit des difficultés à concevoir. C’est bien dans ce dernier cas que l’étiopathie peut entrer en jeu et être bénéfique.

Classiquement, un trouble de la fertilité est évoqué lorsqu’au sein d’un couple en âge de procréer et sexuellement actif, le désir d’enfant n’aboutit toujours pas au bout d’un an.

Les troubles de la fertilité sont alors recherchés tant chez la femme que chez l’homme.

Infertilité féminine

Nous allons en premier lieu nous adresser aux femmes, mais nous ne vous oublierons pas messieurs!

L’étiopathe ne pourra pas agir lorsqu’il y a une atteinte de la structure. Au contraire, le traitement étiopathique est tout indiqué sur d’autres causes qui ont très souvent une origine mécanique.

L’étiopathe interviendra en fonction de la cause :

  • sur la vascularisation du petit bassin (zone où se trouvent les ovaires, les trompes et l’utérus), afin d’éviter la stagnation des toxines et une mauvaise imprégnation hormonale (œstrogène, progestérone) au niveau de l’utérus. Ou encore agir sur l’ovulation si la congestion est au niveau des ovaires.
  • rétablir l’équilibre des structures osseuses (vertèbres lombaires et os du bassin) pour agir sur l’innervation des structures nécessaires à la conception.
  • Redonner de la mobilité à l’utérus, notamment si celui-ci est rétroversé ( ce qui entraîne des troubles vasculaires mais aussi un obstacle pour les spermatozoïdes qui n’arrivent pas à arriver jusque la trompe)

Il est également à noter que l’étiopathie pourra traiter d’autres pathologies gynécologiques comme le fibrome, les kystes ovariens par exemple. Le traitement cherchera à normaliser le système gynécologique. Cela n’aura pas d’action à proprement dit sur la fertilité mais celui-ci aura plutôt une conséquence naturelle de la normalisation du petit bassin.

Infertilité masculine

Dans la moitié des cas, le trouble de la fertilité du couple est lié à celui de l’homme. Il est donc très intéressant messieurs que vous sachiez quelles possibilités s’offrent à vous pour booster votre fertilité.

Le trouble de la fertilité masculine peut être du à une atteinte de structure du testicule (séquelles des oreillons, cryptorchidie par exemple) ou des canaux déférents. Comme chez la femme, en cas d’atteinte de structure, à priori, le traitement étiopathique n’est pas adapté.

Cependant chaque cas étant particulier, n’hésitez pas à consulter votre étiopathe pour recueillir un avis personnalisé.

Le traitement étiopathique se fera donc pour les troubles d’origine fonctionnelle.

Cette atteinte fonctionnelle peut toucher la qualité (vitalité, forme) ou la quantité des spermatozoïdes. Elle est surement dû à une congestion du petit bassin qui, comme chez la femme, entraînera une diminution de la vascularisation des organes du petit bassin, des toxines et une mauvaise imprégnation hormonale (testostérone).

L’étiopathe pourra également agir en cas de troubles de l’érection ou de l’éjaculation, en venant manipuler au niveau des vertèbres lombaires ou sur les os du bassin sur l’innervation du pénis.

Pour finir…

Ainsi, il sera conseillé aux couples venant consulter pour des troubles de la fertilité de venir consulter l’étiopathe ensemble. Si vous consultez ensemble, la probabilité de voir votre projet de bébé se réaliser sera boosté !

Pour terminer il ne faut pas oublier, tant chez l’homme que la femme, l’importance du mode de vie et de l’alimentation dans les trois mois entourant la conception. Il est désormais démontré l’importance de l’absence de carences de certains micronutriments dans cette période charnière sur l’ADN de votre futur enfant. En fonction de l’anamnèse, l’étiopathe peut évoquer cette piste-là pour compléter votre prise en charge.

 

À très vite et prenez soin de vous !

Votre étiopathe, Clémence Albert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Instagram
Prendre rendez-vous